Depuis quelques années, ma fibre écolo ne fait que grandir! Mon métier de prof d'histoire-géo me pousse à enseigner à mes élèves pourquoi il est nécessaire d'adopter de nouveaux comportements pour protéger l'environnement. Je me suis donc penchée un peu plus sur les problèmes de sur-consommation d'eau, d'agriculture intensive, de gaspillage alimentaire, énergétique...

Il me semblait assez hypocrite d'enseigner à mes élèves ce qu'il faut faire sans l'adopter moi-même! Mon comportement a donc évolué, petit à petit (et dans la mesure du possible). En effet, adopter certains comportements "écologiques" peuvent devenir (très) contraignants et/ou coûteux, ce qui explique que, de manière globale, ceux qui ont de bonnes intentions en la matière ne peuvent pas toujours l'appliquer comme ils le souhaiteraient!

Je suis alors partisante de la théorie du "moins pire"! Même si c'est pas extra, c'est toujours mieux! Et la prise de conscience qu'il faut essayer de mieux faire pour protéger notre planète et notre santé, c'est toujours important!

ecologie

 

Enceinte, j'ai franchi un nouveau pas! Pas (ou peu) de cosmétiques agressifs (plus de coloration des cheveux, utilisation d'huile d'amande douce naturelle pour l'hydratation, gel douche bio...) et une meilleure alimentation. Ce que je mange c'est mon bébé qui le mange aussi! Donc une alimentation plus équilibrée et plus saine. 

Avec l'arrivée de bébé, biensûr je surveille la composition de ses produits d'hygiène mais je ne suis pas une pro et je me fie aussi aux produits que l'on me recommande (même si je vais apprendre un peu plus tard que certains d'entre eux auraient dû être évités! voir ici)

Côté alimentation, c'est au moment de la diversification alimentaire que la nécessité de mettre plus de bio dans nos assiettes est importante (voir mon article précédent ici).

 

Au quotidien, notre mode de vie change. Plus attentifs aux compositions des produits que nous utilisons, nous privilégions les produits "naturels" ou "bio". Pour l'entretien de la maison par exemple: nos placards se vident peu à peu des produits chimiques pour être remplacés par le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, le jus de citron, les huiles essentielles. (produits d'ailleurs beaucoup moins coûteux que les prépartions vendues en supermarchés, et bien plus efficaces).

Ces petits changements ont désormais pleinement intégrés nos habitudes.

 

Mais nous n'avons pas vidé complètement notre maison des produits "traditionnels", ceci nous paraît impossible et vraiment trop contraignant! Notre objectif à nous c'est de "nous" protéger un maximum des "dangers" des produits chimiques qui ont envahi notre quotidien. Mais question en revanche d'adopter les couches lavables (beaucoup trop contraignant pour moi) ou d'arrêter d'utiliser du shampooing, de manger mes biscuits préférés,... nous ne sommes pas des écolo à 100%! Mais on est pas obligé de faire "à fond" pour bien faire, non?

 

Ces derniers temps, c'est dans la salle de bains que nos interrogations se sont multipliées face à la multitude de produits d'hygiène que nous entassons dans les placards. Miss B ayant une peau atopique, la nécessité d'utiliser des produits avec une bonne composition me paraît indispensable pour lutter contre ces problèmes de peau (ou tout au moins les limiter). La liste des produits qu'il faut éviter d'utiliser avec les bébés (car présentants des substances chimiques à "risques élevés") a achevé de me convaincre! (lien ici).

 

C'est donc petit à petit que nous nous renseignons sur les différents composants de nos produits quotidiens et les remplaçants que nous allons leur trouver! Exit notre dentifrice dont la composition s'est révélée plus que douteuse à la suite de l'article du magazine Que choisir? (voir ici) , idem pour mon shampooing et mon après-shampooing, le gel douche de Papa...

 

Comme l'a si bien décrit Maman à Dada dans l'un de ses derniers articles (à lire ici), adopter un mode de vie plus sain ne peut pas se faire du jour au lendemain, mais les étapes se passent les unes après les autres et deviennent petit à petit des réflexes. Par exemple, plus besoin pour moi de connecter mon ordi pour savoir comment déboucher mon évier sans produits chimiques ou nettoyer mes toilettes. Ces petits gestes ont pleinement intégrés mon quotidien.

 

Il y a quelques jours j'ai reçu l'ouvrage de Maëlle FERET, "je mange sain en famille" (éditions Eyrolles). A la lecture des premières pages je suis déjà conquise par son concept et nous avons décider de tester son challenge "21 jours pour manger autrement"! 

9782212563290_h430 

 

Je me suis donc décidée à acheter plus sain, et bio dans la mesure du possible. Pour cela, plusieurs options: le biocoop, le rayon bio du supermarché et le panier de fruits et légumes Potimarron.

Cliquez sur la vidéo pour découvrir nos courses de la semaine 1.

 

 

Je ne manquerais pas de vous faire part de nos prochaines avancées concernant un mode de vie plus sain. Tous les articles seront alors à retrouver dans "la rubrique écologique" (dans laquelle j'ai déjà intégré certains de mes anciens articles).

 

Et chez vous? On est écolo ou pas?